Les solutions de rapatriement d’argent pour les frontaliers

Ces services en ligne souhaitent rendre obsolètes les bureaux de change.

Mise à jour, juillet 2023

L’affluence de frontaliers en Suisse pousse les banques à être de plus en plus innovantes quant aux solutions de rapatriement de salaire. Vos discussions sur le forum tournent désormais autour de Yuh, Révolut, Wise ou évoquent le pack frontalier d’UBS.

Nous évoquions dans un précédent article vos astuces pour perdre le moins d’argent possible durant le transfert de vos fracs suisses en euros. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Yuh – Wise – Revolut – Banque française

Cette stratégie précédemment explicitée vise à verser son salaire sur un compte Yuh. La suite consiste à payer son assurance depuis son compte Yuh, puis de verser son argent sur un compte Wise, puis sur Revolut, le tout sans frais. Revolut permettait par la suite de changer ses francs suisses en euros, au meilleur taux, vers une banque française.

Cette stratégie semble toutefois avoir ses limites :

par Conan, le 22 juin : Testé pour la 1ere fois aujourd’hui:
Salaire reçu sur Yuh → Top-up Revolut en CHF
4000CHF il me dit que ma limite hebdo est atteinte.
J’ai contacté le support Revolut et on m’a dit de réessayer avec un plus petit montant. Et que dans tout les cas, cette « limite » est remise à 0 toutes les 24h.
J’ai top-up 2000 CHF. Ca a fonctionné. J’ai tenté encore une fois 2000 CHF et j’ai eu le même message d’erreur. J’ai tenté 1000 et c’est passé.
Bon je n’ai pas vraiment envie de faire X tentatives pour voir quelle est ma limite quotidienne mais je crois que je vais devoir m’en tenir a 3000 CHF par jour de top-up… Je trouve ca pas fou mais bon, au moins le transfert vers mon compte FR est instantané.

En effet, si cette succession de transferts d’argents d’une banque à l’autre permet d’obtenir le meilleur taux de change, elle est relativement complexe. De même, il semble que Revolut applique une limite quotidienne quant à l’argent qu’il est possible de transférer sur un compte français.

par Pop-up, le 23 juin : Bonjour, je rencontre un problème quand j’essaie d’ouvrir un compte yuh. J’ai essayé 4 fois et 4 fois on me refuse l’ouverture de compte. Pourtant j’ai envoyé tout les papiers demandés. Je passe par boursorama avec un virement de 2 euros pour l’ouverture chez Yuh. Quelqu’un peut-il m’aider ? Suis-je le seul à avoir ce problème ?
Quand je les appelles on me dit c’est comme ça.
Merci.

L’ouverture d’un compte Yuh implique aussi de fournir de nombreux documents, qui peuvent redemandés par la suite. Un problème soulevé quelques fois dans notre forum de discussion et qui étiole la patience de certains. Si cette méthode offre donc le meilleur taux de change, elle peut être estimée trop coûteuse en temps vis à vis de ce qu’elle rapporte financièrement.

UBS, avec ou sans pack frontalier

La banque suisse UBS propose elle aussi ses services aux frontaliers, son utilisation est plus simple mais demeure aussi plus coûteuse. Il s’agit d’une autre option préférée par certains de nos utilisateurs pour sa rapidité :

par Euskal68, le 6 juin : J’ai un peu la flemme de remonter tout le fil, mais cela semble un peu casse-tête avec toutes vos différentes plateformes. UBS CH m’a attribué 3 comptes: un premier compte CHF avec une carte de paiement (dont je ne me sers pas); un compte CHF sur lequel je réceptionne mon salaire et effectue mes virements Helsana; ils m’ont aussi attribué un compte EUR. Mensuellement je transfère mon salaire depuis mon compte UBS CHF > compte UBS EUR avec un taux de change généralement plutôt bon. Ensuite je transfère ledit salaire depuis mon UBS EUR vers mon compte CA EUR (considéré comme un virement SEPA au tarif de 0,30 EUR). UBS me charge 10 EUR/mois pour la tenue de ces 3 comptes.

Pourtant, UBS est toujours critiquée pour son coût d’utilisation trop élevé qui grignote les salaires des frontaliers. Les intermédiaires en ligne, Revolut et b-sharpe offrent des alternatives plus intéressantes de ce point de vue là :

par Sundgau, le 7 juin : Ma responsable UBS voulait aussi me refourguer le compte EUR en prétextant que le change était meilleur. Du coup je lui ai demandé de faire une simulation pour un montant précis. Je lui ai de suite montré que en passant par b-sharpe.com 2 (par exemple) on recevait bien plus en Euros qu’avec l’UBS.
J’ai fermé les comptes secondaires chez UBS et n’ai gardé que le compte courant.
J’ai pris le eBanking, mis les relevés de compte en électronique et gardé 10000 chf sur ce compte. Au final je ne paie que 3chf par mois de frais.
Pour le virement avec b-sharpe je n’ai jamais eu de souci avec de gros montants.
J’ai fait le choix de ne virer que quand le cours du CHF est très bon, il m’arrive donc de virer de gros montants.
C’est aussi pour cela que je n’ai pas fait le choix de Revolut. Ils offrent un meilleur change mais quand on vire de très gros montants on se fait souvent bloquer le compte et cela peut être la misère pour faire débloquer.

Pour lutter contre la concurrence, UBS a mis en place le « pack frontalier » qui propose une alternative avec plusieurs cartes crédit :

par Declic, le 14 juin : Petite info pour ceux que ça intéresse, car j’ai refait le point avec ma banque UBS récemment.

Jusqu’à présent, j’utilise UBS → WISE → Revolut (Premium) → Credit Mutuel

UBS propose un pack appelé « Pack Frontalier » qui me semble bien intéressant.
Pour 10 CHF/mois, on obtient:

– compte €
– compte CHF
– une carte de crédit € (on peut retirer des € sur son compte à UBS – probablement ailleurs mais payant / on peut payer partout avec, y inclus les locations de voiture à l’étranger vu que c’est une vraie carte de crédit – ce qui me manque actuellement le plus cruellement quand je pars à l’étranger)
– une carte de retrait CHF (on peut retirer gratuitement dans n’importe quelle banque)
– une carte prepaid CHF (on peut payer un peu partout en CHF en Suisse)

Le compte € est un « vrai compte € » qui permet de faire des transfert UBS → Credit Mutuel gratuitement
Le taux de change est « avantageux » et j’ai été surpris par le taux: 0.9771 contre 0.9744 au même moment à l’instant t où j’ai fait l’essai.
On fait un change du compte CHF vers compte €.

Je suis en train d’y réfléchir, ça me permettrait de m’affranchir de certains intermédiaires, et surtout d’avoir une carte de crédit qui viendrait remplacer celle du Crédit Mutuel qui ne me sert plus à rien depuis belle lurette (j’utilise REVOLUT)..

Il n’existe aucune méthode parfaite, il s’agit seulement de choisir ce qui convient le mieux à votre situation. Nous remercions nos contributeurs de partager leur expérience sur le forum et nous vous invitons évidemment à continuer !

Les solutions de change en ligne ont le vent en poupe et de plus en plus de frontaliers les utilisent de manière régulière.

Deux sociétés basées à Genève ont actuellement la faveur des frontaliers : b-Sharpe et Telexoo. Les néo-banques telles que Wise, Revolut et Yuh ont également gagné du terrain.

Quelles sont les moyens les plus simples de rapatrier son salaire ? Quels sont les services, les avantages apportés, mais aussi leur coût d’utilisation ?

Sommaire :

 

Deux acteurs locaux sur le marché du change en ligne

Les services de change online ont commencé à apparaître il y a une dizaine d’années.
Face à des géants comme Transferwise ou CurrencyFair tous deux basés au Royaume Uni, 2 sociétés genevoises : Telexoo (hébergée par l’incubateur Fongit du canton de Genève) et b-Sharpe (créée en 2006 et implantée dans le centre de Genève) poursuivent le même objectif : réduire le coût des transferts et du change de monnaie pour les particuliers.

Ces entreprises « Fintech » proposent « d’überiser » le taux de change.
En clair, permettre aux particuliers et aux PME de profiter d’échanges en boucle courte, et ainsi de bénéficier de conditions qui étaient autrefois réservées aux grands comptes.
 

Coût, transparence, rapidité

Ces solutions de change en ligne proposées en Suisse misent sur trois avantages pour se démarquer de la concurrence des banques ou des bureaux de change.

Le coût est bien sûr l’élément fondateur, en proposant pour les frontaliers des échanges sans frais de transfert (à partir de 1’000 CHF échangés chez Telexoo, à partir de 10’000 CHF chez b-Sharpe) et des taux de change avantageux, les 2 solutions se placent d’emblée parmi les meilleures options pour un rapatriement de salaire par exemple.

La transparence est le second avantage de ces solutions, et à lire les retours d’expérience que sur le forum des frontaliers, c’est un élément déterminant sans lequel la confiance n’est pas possible.
Cela suppose d’être très clair sur les taux et les conditions affichés sur les sites et d’afficher immédiatement le montant de la transaction : exemple (lundi 1er mai 2017 15h00) je verse 5’000 francs, je vais recevoir 4’588.00 euros.

Face à certaines solutions bancaires pour lesquelles il est impossible de connaître le taux utilisé, le moment du change ou les frais appliqués, les solutions en ligne affichent un avantage certain.

Enfin ces solutions misent sur la rapidité avec un change effectué en 24h, parfois moins suivant les banques destinataires.
 

La réglementation suisse : contrainte ou garantie ?

Basées en Suisse, ces 2 sociétés appliquent la réglementation suisse imposée par la FINMA et qui encadre fortement les transferts d’argent.

Chaque utilisateur doit donc décliner précisément son identité mais aussi l’origine des fonds, la fréquence et la destination des transferts… Ces contrôles de conformité ou « compliance » en anglais ne sont pas imposés pour les sociétés concurrentes basées au Royaume-Un.

Ces contrôles ne constituent pas un frein pour le frontalier dont l’appel au service se fait généralement pour des cas d’utilisation bien précis (salaire, achat immobilier, versement d’un capital vieillesse…), mais pour ces services en ligne, dont le but est de démocratiser et simplifier l’accès au change, il faut aller plus loin.

Dans ce but, b-Sharpe vient de mettre en place un service d’authentification en ligne des pièces administratives qui permet une inscription à 100% digitale grâce à un entretien filmé. Avec ce nouveau service, l’inscription est effective en quelques heures.
 

Gagner la confiance des utilisateurs

Le défi majeur des sociétés de change en ligne est de gagner et conserver la confiance de ses utilisateurs.

Face aux aléas du marché, Telexoo comme b-Sharpe jouent la carte de la sécurité : les fonds versés transitent en quelques heures.
A la fin de la journée, tous les transferts sont effectués et aucun fond n’est conservé pour de la spéculation.

b-Sharpe met également en avant son assurance contre les risques de fraude et de braquage digital qui couvre les échanges jusqu’à 1,5 millions de francs suisses, tandis que Telexoo indique disposer de fonds propres importants qui lui permettraient de faire face à ces risques.
 

Proposer de nouveaux services aux frontaliers

A l’écoute de leurs clients,  b-Sharpe comme Telexoo envisagent d’évoluer afin d’offrir de nouveaux services aux frontaliers.

Aujourd’hui il est possible d’utiliser l’IBAN non nomitatif de ces sociétés pour recevoir des fonds sans avoir besoin d’un compte bancaire en Suisse.
L’objectif est d’aller plus loin et de permettre bientôt aux clients d’obtenir un IBAN personnel qui leur permettrait de transmettre leurs coordonnées bancaires à leur employeur et percevoir leurs salaires…

Un pas vers une solution complète de banque en ligne qui bénéficierai du label « qualité Suisse » ?
 

Commentaires

  1. UBS,
    3CHF/mois juste avec la carte client (pas de CB…) + quelques centimes par virement
    et vu que tu as deja une transferwise et un revolut je vois pas trop l’interet d’avoir une maestro suisse…

  2. Avatar for Sli74 Sli74 says:

    Alors je garde la maestro car je garde pas mal de CHF sur mon compte BCGE. Contrairement à beaucoup de frontaliers , je consomme aussi en Suisse et n’ayant pas confiance à la zone Euros et au Brexit , je préfère que mon argent reste dans une banque Suisse.

  3. mais concretement quel est l’avantage de cette maestro a 6CHF/mois par rapport a mettre les CHF chez transferwise et depenser les CHF avec la carte de debit transferwise ?
    ou alors y a t’il des frais si vous utilisez votre carte transferwise en suisse par rapport a la maestro ?
    Rien ne vous oblige a convertir vos CHF ou bien ?

    je ne critique pas votre choix j’essais de comprendre :slight_smile:

    ca fait plus de deux ans que j’utilise telexoo et là j’avoue que votre explication me donne envie de tenter le diable ^^

    et votre example de 6000CHF est pas si eloigné de mon net mensuel… donc si je peux gagner presque 20€/mois… (sur 13 mois ca fait quand meme 260€ ! ) ca commence effectivement a meriter que je regarde ca de plus pret :slight_smile:

    edit : le seul soucis que je vois avec ce genre de cartes (revolut, transferwise) c’est qu’au bout d’un moment ils risquent de mettre des restrictions a la con comme l’a fait N26…

    J’aimais bien N26, mais un beau jour il fallait utiliser sa CB un certain nombre de fois faute de quoi on a des frais…
    Du coup j’ai vidé mon compte et envoyé ma resilation car c’etait pas l’usage que je voulais en faire…

  4. Avatar for Sli74 Sli74 says:

    En fait, vous avez tout a fait raison. Je n’avais pas poussé la réflexion aussi loin. Mais dans mon cas, nous sommes 2 frontaliers , chacun a une carte Maestro et peut donc s’en servir en Suisse. Après il faudrait que je vois si il est possible d’avoir 2 cartes Transferwise mais je doute que cela soit possible ou peut être mais payant. A voir !

  5. Avatar for Sli74 Sli74 says:

    Pour compléter , vous pouvez aussi utiliser votre carte Revolut pour payer en CHF

  6. donc techniquement vous pouvez utiliser la CB transferwise et donner la CB revolut a votre moitié et ainsi economiser les frais de la maestro ^^

    par contre ce sera a prendre en consideration dans les limites mensuels de votre system sans frais :slight_smile:

  7. Avatar for Sli74 Sli74 says:

    Pour ce qui est de N26, j’ai un compte payant chez eux avec une Black Card , cela me coute 5.26€ par mois . je ne m’en sert que pour les voyages. Avec cette formule j’ai en zone Euros droit à 5 retraits en Euros au guichet automatique mais j’en ai pas besoin car j’ai un compte Boursorama avec une Gold. Par contre à l’international , retraits illimités au guichet au taux du jour sans frais . Je l’ai utilisé dernièrement au USA à New York , pas eu besoin de faire de change avant d’y aller, je payais tout là bas avec la Carte N26 , pas de frais , pas de mauvaises surprises. Je l’ai donc gardé !

Participez à la discussion sur forum.welcome-suisse.ch

3381 more replies

Participants

Avatar for Aurakl Avatar for bm74 Avatar for titom43 Avatar for smetz Avatar for Sli74 Avatar for guicara Avatar for waystren Avatar for Declic Avatar for Jean_68 Avatar for ykatsot Avatar for mr341 Avatar for jessjess93 Avatar for Dav Avatar for jack Avatar for dydou Avatar for Rad74 Avatar for Sundgau Avatar for FunnyDjo Avatar for anon56664624 Avatar for Phil_68 Avatar for alain68 Avatar for ptislim Avatar for Veni Avatar for powerchip